Forum du Consortium Kreyss, guilde RP du jeu Star Wars The Old Republic, sur le serveur Battle Meditation.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Archives de La Lame de Trahyss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trahyss
Maître de guilde
Maître de guilde
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 08/11/2015

Feuille de personnage
Nom du personnage: Trahyss Jaddne Arren Bammahr

MessageSujet: Archives de La Lame de Trahyss   Lun 9 Nov - 17:38



Les archives rassemblent des documents collectés dans les bases de données des anciens locaux de l'organisation.


Dernière édition par Trahyss le Dim 31 Jan - 13:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://trahyssblade.forumactif.org
Trahyss
Maître de guilde
Maître de guilde
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 08/11/2015

Feuille de personnage
Nom du personnage: Trahyss Jaddne Arren Bammahr

MessageSujet: Re: Archives de La Lame de Trahyss   Lun 9 Nov - 17:41

(écrit par Sysheddhin, ancien officier de la guilde)

<Rapport destiné au public, stocké dans les archives impériales, républicaines et Holonet>

Ici Atthewin, voici le rapport tant attendu sur Mério, le fameux zabrak qui se ballade torse nu devant l’Académie et que tout le monde appelle "Sysheddhin". Je commence par vous présenter le "peu" de chose que je sais sur sa biographie:

"Mério est un zabrak d'origine Iridonienne, adopté par une famille qui n'était autre que la mienne. Nous ne savions pas à l'époque que Mério était un zabrak, les cornes ne poussent que vers 6 ans.
Bref, le village où nous vivions s'est fais attaqué par une cargaison républicaine et une autre de l'Empire en même temps. Les parents sont morts dans l'affrontement, et Mério se fit emporter par le général Sith Darth Dharis.
Une fois sur Korriban, Mério se fit attaquer de toutes parts, surtout parce que son propre frère était un Jedi (à l'époque). Le Conseil Noir à bien tenter d'étouffer l'affaire, mais sans succès. Il passe son apprentissage seul, sans professeur, apprenant seulement dans les livres de la bibliothèque.
Seule Darth Dharis croyais encore en lui. A l'âge de 12 ans, Mério la vit se faire assassiner sous ses yeux: c'est le "débloquage", et c'est surement là qu'à débuté le début de sa folie...
Après avoir redoublé d'effort en l'honneur de Darth Dharis, Mério se voit confier à un maître. Mais pour lui, Dharis restera ça seule maîtresse: le Conseil Noir voit, en 2 ans, 21 maîtres vouloir former Mério, chacun mourant mystérieusement...
Ce dernier ce doit de réagir, et c'est la qu'intervint Darth Dros, l'un des plus terribles ennemis de Dharis. Celui ci, jugeant Mério de "maudit" dès le départ, propose l'exile. Et c'est ainsi que Mério ce voit partir pour le Hardarrac de Tatouine, hanté par ses démons et son esprit de vengeance.
Mais mes déductions ont prouvé que Mério n'est pas resté toutes ces années sur la planète sablonneuse. En effet, son retour sur Korriban s'est caractérisé par une énorme musculature, deux vibrolames stylisées, des cornes en parfait états, des habits noirs et de matière étrange, un nouvel aspect "bestial"... mais pas la moindre marque de poussière. Il semblerait que Mério soit allé sur Naboo, Neimodia, Alderande, Mandalore, Bendomeer, Dathomir, Yavin puis enfin Korriban. La transformation intensive de Mério à surment eu lieu sur Dathomir, cette planète tempéré où tant de mystère règne, notamment sur les Frères et Soeurs de Dathomir, dont l'existence (que j'ai prouvé) n'ai pas reconnu...
Ce long voyage vers Korriban n'as pas était simple: Mério a perdu ça main droite sur Tatouine ou Neimodia, "mangée" d'après lui. Ceci c'est avant son passage sur Dathomir, où il a apparemment était victime d'une "mise à jour". Ce voyage aura duré 5 ans, Mério a 19 ans lorsqu'il revient sur Korriban. Personne n'est au courant de son retour, personne ne se rappelle de lui, et ça lui a apparemment donné un sérieux avantage.
3 jours après son retour sur Korriban, les Surveillants retrouve Darth Dros embrocher de toutes parts par une dizaine de sabres laser, accrocher au plafond d'entrèe. L'auteur de ce meurtre (qui se révélera plus tard être Mério) c'était révélé avoir un certain goût pour la mise en scène qui choquait certains, faisait sourire d'autres: il avait gravé au sabre laser un sourire sur le masque, et pour faire bonne figure avait litérallement "soudé" les jointures du masque à la peau même de Kros. Je vous laisse imaginer le dégout (ou pas) de ceux qui ont enlevé le masque... Apparaît également le nom "Dros" écris à coup de sabre laser sur un des mur de l'Academie.
S'en suit ensuite les meurtres de quatres autres Sith, tous partisants de Darth Dros: Seigneur Hérim, Darth Arcostif, Darth Riscona et le Surveillant Iruulk. A chaque meurtres (dont personnes ne trouve le coupable) s'ajoute le nom de la victime écris en verticale: les initiales de chaque nom donne ainsi "Dhari", et une grande partie de l'Academie commence à soupçonner le retour du "Maudit"... A ce moment là, l'Academie commence à se demander qui sera "la sixième lettre", au grand désarroi du Conseil Noir. C'est alors que le message "Syshed dhin?" ("sixième lettre ?") apparaît pour la première fois sur les murs de Korriban, et deviens ainsi le nom du mystérieux tueur.
Mério, déguisé en simple soldat, prend plaisir de cette nouvelle situation, et adopte même ce surnom. Il part alors dans sa mission la plus folle et la plus risqué; tuer Darth Strath, tapis dans la tour du Conseil Noir depuis le début de cette série de meurtre. Aussi étonnant soit-il, Mério y est allé quand même utilisant d'une ruse peut commune, et qui lui valut le respect de pas mal de Sith.
Tout le monde savait qu'il allait le chercher, que rien ne l’arrêterait, même pas la sur-protection dont bénéficié Darth Strath. Il a donc étonner tout le monde en montant la tour de "l'extérieur", se dévoilant pour la première fois. Nombre d'entre eux ont étaient étonner que se soit un alien, ou même qu'il escalade le mur torse nu sans protection, sachant les formidables adversaires qu'il allait affronter.
Mério eut alors une idée de génie: avant de rentrer dans la salle part l'extérieur, il utilise la Force de façon minutieuse pour piéger les sabres de tout les occupants de la salle. Une fois rentré dans un grand fracas de vitre, tout les occupants actives leurs sabres, ces derniers explosant littéralement dans leurs mains. Seul reste un Darth Strath agonisant, un sabre caché en main.
Je ne connais pas bien cette épisode du duel, mais ce que je sais c'est que Mério a combattu à mains nus, réussissant à prendre l'arme de Strath et à la retourner contre lui, lui coupant les quatre membres.
Mério, toujours avide de mise en scène, à alors empoigné le Darth avec un seul bras, et l'a jeté du haut de l'Academie avec les acclamations des acolytes, le surnommant "Sysheddhin, le Maudit"...
Le lendemain Mério (que tout le monde appelé maintenant Sysheddhin) avait disparu de la surface de Korriban. Sa signalisation suivante se fera 3 ans plus tard, lorsque Trahyss, le prenant sans doute pour un acolyte venant juste de quitter l'Academie, "l'adopta" dans son organisation La Lame de Trahyss. Sysheddhin, alors en quête de son frère adoptif (moi) vis alors un moyen de revenir à la lumière du jour, où il pourrait me retrouver et avoir de nouveaux amis pouvant l'aider dans sa fameuse "quête", dont personne (peut être même pas lui) ne sais vraiment quel est le but..."

C'est tout ce que je sais de l'histoire post-Trahyss de Mério, je tenterais d'approfondir un peu plus le voyage entre Tatouine et Korriban, notamment le passage sur Dathomir qui m'intrigue beaucoup. Je mettrais un peu plus tard l'histoire de Mério dans l'organisation, et je parlerais surement de ce que je sais de sa "disparition" dans une troisième partie. Je pense que vous aurez assez à lire pour l'instant, personnellement je trouve cette histoire passionnante. Et j'espère surtout que Mério reviendra me raconter la suite...

Atthewin, maître Jedi, seigneur Sith, chasseur de primes et autres couvertures, mais avant tout chercheur et historien.
<Fin du message>


Dernière édition par Trahyss le Dim 31 Jan - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://trahyssblade.forumactif.org
Trahyss
Maître de guilde
Maître de guilde
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 08/11/2015

Feuille de personnage
Nom du personnage: Trahyss Jaddne Arren Bammahr

MessageSujet: Re: Archives de La Lame de Trahyss   Lun 9 Nov - 17:41

(écrit par Sysheddhin, ancien officier de la guilde)

<Suite du premier rapport si dessus><Rapport destiné au public, stocké dans les archives impériales, républicaines et Holonet>

Ici Atthewin, voici la deuxième partie sur Mério, ou alors Sysheddhin. Ce rapport parlera essentiellement de l'histoire de Mério au sein de l'organisation qui se fait appelée "La Lame de Trahyss". Je tiens à dire que ces informations sont le fruit du travail de Mério et de mes recherches au sein de cette organisation.

Rappelez vous, 3 ans après sa disparition furtive de Korriban Mério était retrouvé par Trahyss et accepté de la rejoindre pour l'aider. Je pense qu'à l'époque, Trahyss ne représenté qu'une "passerelle" pour atteindre un autre objectif. La suite nous dira que les pensées de Mério ont bien changé depuis.
Il est important de dire aussi que Mério c'est inscrit sous le nom de Sysheddhin, ce qui prouve qu'il veut qu le monde sache son retour, et que Mério devenait son identité secrète.
Bref, revenons à l'histoire. Quelques mois se passe sans qu'il n'eût beaucoup d'occasion de rencontrer celle qui l'avait recueilli. En attendant, Sysheddhin appris par hasard qu'un Sith nommé Ashtrik cherchait à découvrir sa véritable identité, et de la dévoiler au Conseil Noir. Sysheddhin, ne voulant pas devenir la cible de l'Ordre Sith entier pour "trahison" (je vous rappelle que Sysheddhin a tué plusieurs Sith, dont un membre récurent du Conseil Noir) se met lui aussi a chercher son agresseur. Il lance alors une fausse piste pour attirer le Sith sur Nar Shadda, puis le coince dans une cantina et, suite à un cours combat, se met à le torturer par plaisir. Ashtrik (qui se révèle être un des apprentis qui persécuté Mério dans l'Académie et qui était aussi l'ancien apprenti de Darth Dros) supplie Sysheddhin de l'épargner contre des informations qui pourrait lui être utile. Il lui révèle que malgré son aversion pour Dharis et Mério, il s’intéressait de près à la résistance hors du commun dont les zabraks de Dathomir pouvaient faire preuve lorsqu'on manipulait leurs corps. Le transformation physique de Sysheddhin en était la preuve, et ne faisait alors qu'augmenter l'admiration qu'avez Ashtrik pour son maître défunt. Le Sith révèle aussi qu'un des cobayes de Dros avait réussi à s'échapper de l'Academie, et Ashtrik avait trouvé sa position sur Dathomir. Sysheddhin découvre aussi qu'une cargaison de soldats était déjà partie pour la planète tropicale, et qu'Ashtrik cherchait à le retrouver pour savoir les positions exactes des villages des mâles de Dathomir. Une fois toutes les informations assimilés, Sysheddhin n'hésite pas à empoigner l'ancien apprenti et à le jeter du haut d'un gratte ciel, malgré les suppliques de ce dernier.
Sysheddhin part alors pour le système lointain de Dathomir, espérant trouver le cobail avant l'Empire. Il atterrit dans le vaisseau amiral forçant le blocus de la planète, et réussi à saboter les éléments principaux du vaisseau. Un fois le vaisseau hors d'état de nuire, Sysheddhin s'approche des villages et se débarrasse des dernières forces impériales présentes à la surface. Dans une hutte, un des guerriers zabrak le conduit au cobail, affaiblit et en piteuse état. Sysheddhin embarque le cobail, et l'amène chez ses "amies" (je n'ai pu découvrir de qui il s'agissait exactement, mais la piste des Soeurs de la Nuit semble la plus probable). Quoi qu'il en soit, le cobail renommé "Uzeekun" revient avec la même carrure "bestiale" que Sysheddhin et deviens le premier apprenti de ce dernier.
Une fois la formation d'Uzeekun terminé, ce dernier se range dans les rangs de La Lame. Il ne participera qu'a une seule mission avec son ancien maître (qui dévoilera l'existence de l'apprenti Dahcillius à Sysheddhin et au reste de la guilde) puis disparaitra mystérieusement, sans aucune trace de lui (un peu comme Mério après Korriban)...
Après cette histoire, Sysheddhin deviens plus impliqué au sein de l'organisation. Après s'être longtemps entretenu avec Trahyss et avoir même participer à un recrutement, il monte en grade. Il trouve ainsi le titre de "Seigneur" et peut se rendre plus utile à La Lame (Sysheddhin n'est pas un chercheur) en recrutant de nouvel recrue. Ainsi, la plupart des membres de l'organisation doivent leurs entrées dans celle-ci à Sysheddhin, qui continu à monter en grade jusqu'à siéger au Conseil, et gagné la confiance des membres et de Trahyss en personne. Sysheddhin intègre la section Gardienne et en deviens le chef, et se vante souvent d'avoir la section avec le plus de membres, mais aussi les plus talentueux.
On rentre alors dans une période que je connais mal, et qui apparemment continu toujours aujourd'hui: le recrutement de Tupicama. Les deux s'entendaient très bien, et c'est naturellement que la twi'lek rejoignit La Lame. C'est aussi la première fois que Sysheddhin décevait Trahyss de part ses recrutements, et pourtant cette dernière pris Tupicama comme apprentie le soir même. Sysheddhin entrepris alors de prendre lui aussi un apprenti, et son choix se déporta vers la Sith au Sang Pur Valendria. Quelques jours plus tard, Trahyss provoque un changement d'apprenties, et Tupicama devint alors la nouvelle apprentie du zabrak.
Mais il s'est avéré que Tupicama avait un problème. Je n'en sais pas grand chose, mais d'après mes recherches elle aurait était "possédée". Sysheddhin l'aurait aidé à ce contrôler, tout en faisant son "job" de maître. Malheureusement Sysheddhin aurait eu quelques problèmes avec les "sorties" de son apprentie, auquel il aurait pardonner plusieurs fois. Quelques semaines plus tard, Sysheddhin change totalement d'opinion sur elle, du jour au lendemain. De toutes évidences soit il en a eu marre d'un coup, soit elle lui aurait fais l'annonce de trop...
Valendria, l'ancienne apprentie de Sysheddhin, s'interessait de près à "l'anomalie" de Tupicama. Jusque là, Sysheddhin la protégait, mais il considérait à ce moment là que la twi'lek avait abusé de sa patience. Valendria, lui affirmant quand même qu'elle guérirait Tupicama, fut autorisée à la voir. Malheureusement, Tupicama désobéit encore une fois à son maître alors que tout aurait pu s'arranger, et kidnappe un jeune acolyte du nom de Lorionis et saute d'un un conduit d’aération, ne devant sa survie qu'à celui qui la "possède". Sysheddhin, exaspéré, voyant Valendria hors d'état d'intervenir, s'injecte malgré lui la dernière seringue d'anti-douleur qui servait à Tupicama lors de ses transformations, et saute dans le conduit, survivant malgré tout.
Ce sérum est un puissant anti-douleur qui attaque directement les parties du cerveau responsable des douleurs et autres élancements. La seringue marchait sur Tupicama qui avait un pouvoir de régénération augmenter grâce à son hôte, mais pas sur les êtres normaux comme Sysheddhin, qui en plus avait subis de dangereuses transformations physiques. Ce dernier, infecté et toujours à la poursuite de Tupicama, du s'arrêter et contenir les horribles lancements, provoqués par le sérum qui était littéralement en train de "manger" son cerveau. Suite à ça, Sysheddhin commence à hérer dans le noir, puis réapparaît 3 jours plus tard sur Nar Shadda, hurlant de rire, des blessures graves visibles un peu partout, et un éternel sourire gravé sur son visage. Il était devenu incontrôlable...

Cette partie là prend apparemment plus de temps que prévu, je mettrais la prochaine partie dans quelques jours. J'aborderais la partie entière entre celle-ci et la disparition de Sysheddhin, je ne sais pas quand je mettrais la partie de l'exile, mais ça viendra surement après. En attendant, si vous voyez un grand zabrak torse nu se ballader quelques parts dans la galaxie, veuiller immédiatement me contacter moi, mais surtout pas sur l'Holonet! Je vous en serez reconnaissant.

Atthewin, maître Jedi, seigneur Sith, chasseur de primes et autres couvertures, mais avant tout chercheur et historien.
<Fin du message>


Dernière édition par Trahyss le Dim 31 Jan - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://trahyssblade.forumactif.org
Trahyss
Maître de guilde
Maître de guilde
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 08/11/2015

Feuille de personnage
Nom du personnage: Trahyss Jaddne Arren Bammahr

MessageSujet: Re: Archives de La Lame de Trahyss   Lun 9 Nov - 17:42

(écrit par Sysheddhin, ancien officier de la guilde)

<Suite du premier rapport si dessus><Rapport destiné au public, stocké dans les archives impériales, républicaines et Holonet>

Ici Atthewin, voici la troisième partie sur Mério, ou plutot Sysheddhin. Cette partie là est la suite de la partie si dessus, racontant son histoire dans La Lame de Trahyss.

Rappellez vous, Sysheddhin s'était injecté un puissant anti-douleur afin de pouvoir poursuivre Tupicama, son ancienne apprentie. Malheureusement ce sérum eu des effets secondaires très handicapants, et Sysheddhin sombra littéralement dans la folie, laissant Tupicama s'enfuir. Sysheddhin est retrouvé inconscient 5 jours plus tard, sourire toujours figé sur ses lèvres, tout un tas de blessures superficiels sur le corps.
Après 2 jours entiers dans une cuve à bacta, Sysheddhin quitte sans prévenir le centre médical et part à la recherche de Tupicama, ne cherchant plus à la ramener, mais à lui faire payer l'horrible souffrance que lui avait fais subir de celle-ci. Lorionis portant toujours sa puce d'acolyte, et Malika (la chasseuse complice de Tupicama) s'étant posé sur Hutta, Sysheddhin n'eût aucun mal à retrouver la twi'lek sur Tatouine.
Une fois son ancienne apprentie a porté de lui, Sysheddhin pris alors un plaisir aliéné à la tourmenter, à la briser en n'utilisant que des violences verbales. Celui-ci réussit tellement à la faire sombré que Tupicama accepte de reprendre son apprentissage, par peur de la nouvelle folie que manifesté son ancien maître.
Sysheddhin, se fichant totallement du retour de son apprentie (il était juste venu sur Tatouine pour s'amuser), s'en alla s'attarder dans l'Académie de Korriban, voyageant entre la bibliothèque et la cantina. Entre temps Tupicama, prennant peur d'une nouvelle attaque de son maître contre elle, demande de l'aide au Seigneur Keme, qu'elle réussit rapidement à berner. Les deux femmes allèrent retrouver l'alien dément dans la cantina, et Sysheddhin accepta rapidement de céder Tupicama à Keme, prennant ça comme une excellente affaire.
Et pourtant, Sysheddhin n'en avait pas encore fini avec la twi'lek. Cette dernière, craignant toujours son ancien maître (ou dans le but de dénigrer son image), informa sa nouvelle maîtresse de sa peur pour la "vengeance" (quoi que totallement fausse) de Sysheddhin sur elle. Keme, en rage, alla alors le retrouver sur Korriban toujours pour le prévenir, le menacer à tord. Sysheddhin, comprenant que Tupicama avait enroulé son amie contre lui, se moqua littéralement de la menace de Keme (la faculté de ne plus ressentir le rendant quasiment invulnérable) et la préviens malgré elle du pouvoir manipulateur de Tupicama. Sysheddhin, se faisant attaquer par Keme, ne trouva rien de mieux que de rire de tout son possible, la main droite coupée et des coupures un peu partout. De cette manière, il renforcé la menace qu'il faisait peser sur son ancienne apprentie, y prenant un malin plaisir. Et le lendemain, Keme changea totallement sur Sysheddhin, et leur relation d'amitié repris son cours normalement. Le zabrak, qui venait de retrouver la Sith au Sang Pur Bisske, accepta avec plaisir l'invitation de Keme dans un bar de Nar Shadda. Là bas, ils y retrouvèrent Malika et Tupicama. Cette dernière péta un câble en voyant Sysheddhin, et s'en alla avec son acolyte les larmes aux yeux, la rage au coeur. Sysheddhin, n'ayant alors sorti aucun mot, se mit à sourire en voyant les ravages que sa seule présence pouvaient causer à celle qui l'avait tant fais souffrir. Les rôles s'étaient inversés, il était maintenant maître du jeu.
Le lendemain, Sysheddhin découvrait que Tupicama avait perdu la mémoire, et qu'elle ne se rappelez plus que de Malika. Le fait qu'elle ne se rappelle de rien d'autre lui fit demander si son ancienne apprentie était réellement amnésique. Il était également furieux que celle-ci puisse ainsi "quitter le jeu", et trouvait cette sortie un peu trop facile.
Keme, détruite de part les évènements, tenta malgré tout de ramener Tupicama, sans succès. Valendria, également furieuse mais pour d'autres raisons, "s'allia" avec Keme pour faire payer celle qu'elles croyaient responsable de cette amnésie, Malika. Sysheddhin de son coté, espéra sans trop y croire qu'il en aurait enfin fini avec la twi'lek. L'avenir nous dira qu'il avait raison de ne pas trop y croire, même si Tupicama s'appelait maintenant Lek'tak (surnom que Sysheddhin trouve parfaitement ridicule) et qu'elle était devenu barmaid...
Sysheddhin part alors pour Taris, ou il y trouve un guériseur. Ce dernier, en échange d'informations, se devait d'enlever l'horrible sérum anti-douleur. L'opération est un demi succès, Sysheddhin ressent maintenant plus de chose mais a toujours une envie dévorante de s'amuser. Il rencontra également ce qu'il appela "sa soeur", qui lui appris quelques trucs utiles à n'utiliser qu'en cas "d'ultimes recours".
De retour au sein de l'organisation, Sysheddhin choisit de réparer son échec avec Tupicama en choisissant un autre apprenti. Son choix se déporte d'abord sur Noga'krug, puis commence à entraîner en même la Sith au Sang Pur Thàna. Ses deux apprentis se détestant totallement, Sysheddhin prsi ceci pour un nouveau défi.
En même temps il rencontre une amie de Thàna, la mandalorienne Akiata. Celle ci, prennant de haut ceux qui utilise la Force, commenca à se sentir capable de tuer Sysheddhin si un contrat sur sa tête venait à venir. Celui-ci, amusé par ce qu'il croyait être une usurpatrice ayant adopter les manières mandalores, commença à la tourmenter en posant une série de question. Les réponses d'Akiata n'étant pas cohérentes avec celles qu'elle avait dite avant, Sysheddhin eût la confirmation sur les origines réelles d'Akiata, mais s’empêcha de le révéler à quiconque.
Sysheddhin appris alors qu'Akiata avait monté Thàna contre lui, pour une raison totalement absurde. Sysheddhin, alors profondement déçu par ce nouvelle échec qui se révellait encore une fois totalement injuste, pris alors une grande décision et recontacta "sa soeur". Celle-ci lui envoya alors un paquet contenant quelques objets étranges et une tenue dites "infernal", indispensable pour la suite de ses plans. Sysheddhin envoya de façon évidente ses coordonnées à Akiata et Thàna afin qu'elles puissent le trouver, et invita également Noga'krug dans la tour SHPRO du QG de l'organisation.
Sysheddhin tenta alors une maneuvre risquée. Il réussit à provoqué Akiata (qui se mit à se battre contre Noga'krug et battit en retraite) et tenta de décourager Thàna, afin de ne pas en arriver jusqu'à mettre son plan à exécution. Thàna attaqua finalement Sysheddhin, et celui, découragé, se laissa machinalement vaincre.
C'était apparement le but de Sysheddhin: mettre fin a son existence pour retrouver quelqu'un, en apprendre plus. Les témoins de la scène vous diront que sa "mort" fût étrange: le corps toujours en vie de Sysheddhin s'est mis a disparaitre dans un nuage de fumée verdâtre, avant de s'en allé par la fenêtre brisée, ne laissant plus rien de ce qui c'était auparavant appelé Mério.

Cette partie là à vite était rédigée, vous m'excuserez pour le manque de détails et la précipitation des événements. Après ça, la présence de Sysheddhin a était détecté sur plusieurs planètes relativement éloignées, et ce pendant seulement quelques minutes voire secondes. Finalement Sysheddhin a réussi à revenir définitivement (j'espère) dans le monde des vivants, mais je vous raconterez ceci plus tard. Dans le prochain rapport, je parlerais surement des changements effectués sur Sysheddhin depuis son retour, de son corps à sa nouvelle façon de penser.

Atthewin, maître Jedi, seigneur Sith, chasseur de primes et autres couvertures, mais avant tout chercheur et historien.
<Fin du message>


Dernière édition par Trahyss le Dim 31 Jan - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://trahyssblade.forumactif.org
Trahyss
Maître de guilde
Maître de guilde
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 08/11/2015

Feuille de personnage
Nom du personnage: Trahyss Jaddne Arren Bammahr

MessageSujet: Re: Archives de La Lame de Trahyss   Lun 9 Nov - 17:43

(écrit par Sysheddhin, ancien officier de la guilde)

<Suite du rapport si dessus><Rapport destiné au public, stocké dans les archives impériales, républicaines et Holonet>

Ici Atthewin, voici une quatrième partie sur Sysheddhin. Aujourd'hui je développe la partie dont je vous ai parler dans le premier rapport celle de l'exile. Mes recherches archarnées et le retour de mon frère ont permis de rendre ce texte plus rapidement que prévu.

Tout d'abord, Sysheddhin se porte miraculeusement bien, il ne porte plus de cicatrices, blessures et autres problèmes incurables, ce qui augmente d'autant plus l'aspect "prodigieux" de son retour. Il m'a rapporté des choses plus qu'intéressantes sur ce qu'il y a "de l'autre coté", mais ces informations ne sont pas forcement fiables, Sysheddhin m'ayant juste rapporté que c'est "froid, noir, nul"...
Bref traitons de ce dont je vous ai annoncer: de l'exil sur Tatouine à la planète tropicale Dathomir.
Alors! Sysheddhin, qui est alors toujours Mério, se retrouve éjecté dans une capsule dépressurisée qui se crash au beau milieu du Hardarrac de Tatouine. Perdu, il réussi malgré tout facilement à survivre grâce à sa condition de zabrak et ses connaissances (bien que précaire) sur la planète poussiéreuse. Après plusieurs mois de errance, il trouve enfin un village d'Hommes des Sables et, malgré son état relativement faible, réussi à les faire parler et à trouver la ville de Mos Ila.
Là bas, Mério commence à s'incruster dans le décor, à oublier son ancien passé. Il commence à manier le blaster et le bâton-lame, deux armes totalement nouvelles pour lui mais dont il se révèle doué. Ne révélant jamais son nom, Mério commence à prendre conscience de l'importance d'avoir un nom de code, un surnom. Sur Mos Ila Mério commence à perdre les bonnes manières Sith, à les haïr, et à donner des secondes chances. Il comprend que la Galaxie ne tourne pas autour des Sith et des Jedi, et commence à croire que tout le monde se révèle être égaux, ne serait-ce que parce que tout le monde n'as qu'une seule vie. Cette philosophie, qui s'avère très utile pour tourmenter les Sith qui se croient supérieurs sans raisons valables, il l'a garde encore, traitant les hauts gradés et les acolytes de la même manière, cherchant à trouver une part de rébellion contre le "respect général" en eux. C'est cette philosophie qui fais aujourd'hui de Sysheddhin un des êtres les plus manipulateurs, et surtout l'un des plus aimé pour son franc-parler envers les Darth et autres. Je ne crais pour ma part qu'il ne fasse cela que pour "s'amuser", peut être n'est ce qu'une façade...
Un soir, Mério aperçoit un Sith au Sang Pur en train de tourmenter le barman et d'autres personnes dans une cantina. Mério, sentant sa haine pour ce genre de Sith remonter en lui, s'interpose devant celui-ci. Le Sang Pur commence alors à parler de la supériorité de sa race, se vanter de ses capacités et de la dérisoire importance de l'existence de tout les autres êtres. La cantina commençe alors à ressentir une violente animosité pour le Sith, mais n'ose tout de même pas s'opposer à ses idées. Mério quand à lui, commence à faire la leçon au Sith, sans oublier le ton provocateur qui va avec. Le Sith, n'ayant aucun argument pour défendre ses idées, allume rapidement son sabre et coupe la main de Mério en deux. Alors que le zabrak était au sol et qu'il s’apprête à l'achever, le Sith reçois une trentaine de tires de blasters visant l'intégralité de son corps, venant de toutes les directions. Mério l'achève alors en lui brisant la nuque avec la Force, puis décide de reprendre son entraînement de Sith, convaincu que sa perte d’entraînement lui à fais "perdre la main" (sans mauvais jeu de mot). Cette expérience est néanmoins la preuve que les idées de Mério passent, et qu'elles sont acceptées par un grand nombre de gens. Étonnamment, Mério ne révèlera jamais cette version de l'histoire, préférant dire que sa main à était "mangée".
Mério déterre alors ses sabres, sa vieille tenue d'exilé et prend une navette pour Naboo, où il pille un vaisseau indépendant et s'enfuie sur Neimoïdia. Là bas il trouve un chauffeur pour l'amener sur Aldérande, où il pourra trouver une bibliothèque assez complète pour trouver un clan zabrak, dans l'espoir que celui-ci puisse l'aider. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Mério fais alors un voyage non-stop jusqu'à Mandalore, où les informations l'amène...
Une fois sur la planète, Mério rentre avec difficulté en contact avec les habitants du coin, tous caché. Mério découvre alors dans une cantina de Kedalbe un mercenaire Mandalorien sans nom. Celui-ci lui révèle alors qu'un zabrak du nom de Ooth (qui signifie « Vigilant » en Ul'Zabrak) c'est rebellé contre sa tribu et a était repéré sur la planète Bandomeer, une planète très peuplé a seulement quelques parsecs de Mandalore. Mério part alors pour la planète tempérée avec son nouvelle ami, dans l'espoir de faire parler le zabrak renégat. Malheureusement, Ooth avait déjà prévu le coup ; il met les têtes du mandalorien et Mério à prix, alors qu'ils se trouvent au beau milieu de la capitale. Les deux associés se séparent le temps de la poursuite, les deux tiers des poursuivants allant vers Mério. Le mandalorien sème ses chasseurs puis rapplique sur Ooth, décidé en le capturer. Mério, adoptant une tactique différente, tue ses ennemis un à un, puis une fois la tache terminer part également pour le traître zabrak. Une fois arrivé sur les lieux, Mério prend par au combat entre Ooth et le mandalorien et est alors témoin d'une étrange démonstration de la Force : Ooth, surpassé, se transforme alors en une sorte de tempête de vapeur noirâtre, enveloppant les deux acolytes. Mério est alors expulsé en l'air, alors que le mandalorien se cogna contre le mur, endommageant sévèrement son jet-pack. Une fois au sol, sonné, Mério assiste à la mort de son ami, n'étant alors qu'une simple déflagration d'en une tempête noire. C'est le moment que choisit alors Ooth pour « reformer » son corps, totalement épuisé, se croyant vainqueur. Mério, alors à la fois attristé et avide d'en savoir plus sur ce nouveau pouvoir, se jète sur Ooth en l'empale avec ses cornes. Alors qu'il s'apprête à l'achever, une autre zabrak (font Mério apprendra plus tard qu'elle s'appelait "Col") intervient et tue le traître d'un simple coup de poing en plein visage (petite remarque : cette « Col » semblait avoir les mêmes pouvoirs qu'Ooth, mais avec un halo virant plus sur le vert que le noir). Après de brèves présentation, Col révèle être capable d'apprendre ce pouvoir à Mério et de lui faire rencontrer sa tribu de naissance. Mério, entre temps, récupère le casque de son ancien-ami et accepte d'embarquer avec la zabrak pour Dathomir, à seulement quelques années-lumières de Bandomeer...
Là bas, Mério est adopté par le clan, comme le veux les coutumes Zabraks. Il passe même le Res Selenoren à l'âge de 16 ans (contre 13-15 pour un zabrak étant née en clan et y étant resté), les épreuves traditionnels zabraks pour passer à l'âge adulte. Il passe le défi moral avec une facilité consternante, réussi l'épreuve physique avec quelques égratignures et passe une éprouvante épreuve social. Lui reste ensuite la dernière épreuve et la plus horrible : le tatouage. Malgré leurs grandes résistances naturelles à la douleur, même les zabraks souffrent durant cette épreuve. Un humain (ou autre race d'ailleurs) n'y survivrais pas. C'est le signe que le zabrak est adulte et à réussi les Res Selenoren ; si un zabrak ne réussi pas cette épreuve, il n'a pas de tatouages et sa peau est alors marqué de cicatrices, signe qu'il est et restera un « Jeune » malgré son âge. Ici, Mério choisit de se faire tatouer sur l'intégralité de son visage, et de faire vœux de silence durant la cérémonie. Il privilégie le bas du visage, marquant des marques de mort tout autour de la bouche et des lignes montant jusqu'aux cornes, symbolisant la « montée au ciel », signe que Mério n'as pas peur de la mort et l'accueillera au moment voulu. Après 3 jours de repos, Col interpelle Mério pour l'amener à une salle de « cérémonie ». Ce qui c'est passé là bas reste malheureusement flou, même Mério ne s'en rappelle plus. Quoi qu'il en soit, le zabrak s'est réveillé dans un corps totalement meurtri, mais mesurant 2m10 et pesant 60 kg en plus, avec des sens plus aiguisés qu'avant, un aspect à la fois bestial et intelligent. Mério était devenu une arme, une bête brutal et rationnelle, mais encore incapable de se servir de son nouveau corps. Mério mettra 6 mois à se maîtriser totalement, et 2 ans et demi à aiguiser ses techniques de combats avec cette anatomie beaucoup trop massive pour passer inaperçue. Col ne tint pas tout de suite sa promesse et n'appris pas à Mério l'étrange pouvoir dont Ooth, le zabrak rénégat, avait fais preuve. À la fin de ces 3 années, Mério se décide à partir et finir la tâche qu'il avait entrepris depuis la mort de Darth Dharis. C'est alors que Col lui révèle alors la véritable nature de sa transformation : il était désormais lié à cette planète, à ce clan, et une fois le moment venu (le moment précipitant la mort), alors il serait alors « rappelé » et apprendrait alors de lui même le mystérieux pouvoir qu'il veut tant acquérir, et qui avait tué l'un des rares allié qu'il n'avait jamais. Col lui redonne aussi le masque de l'ancien mandalore, alors devenu noir avec des tatouages blancs (en lien avec l'espèce de Mério), la visière enlevé ainsi que quelques autres éléments, et surtout totalement transformé par sorcellerie : il s'agit du casque que Sysheddhin utilisera plus tard pour son combat contre Thàna et Akiata, au moment où celui désirera de se faire volontairement « rappelé ». Mério remercie son ami, puis emprunte un vaisseau rapide et part pour Korriban, avec le ferme souhait de mettre fin à 5 ans d’exil et de mettre enfin sa vengeance à exécution...

La suite vous l'avez sûrement déjà lu dans un de mes anciens rapports, Mério met son plan à exécution et prend le nom de Sysheddhin pour rester dans l’anonymat. Je verrais si il y aura besoin d'une autre partie, en attendant je pense avoir tout dis sur le passé de mon frère adoptif. En attendant je continuerai mes recherches, pendant que Sysheddhin s'occupe de son organisation.

Atthewin, maître Jedi, seigneur Sith, chasseur de primes et autres couvertures, mais avant tout chercheur et historien.
<Fin du message>


Dernière édition par Trahyss le Dim 31 Jan - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://trahyssblade.forumactif.org
Trahyss
Maître de guilde
Maître de guilde
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 08/11/2015

Feuille de personnage
Nom du personnage: Trahyss Jaddne Arren Bammahr

MessageSujet: Re: Archives de La Lame de Trahyss   Lun 9 Nov - 17:49

(Ecrit par Valendria, ancienne officier de la guilde)

Les parents de Valendria Antares


Vish'zku'ar Antares:
C'etait le père de Valendria. C'était un seigneur sith connue sous le nom du Seigneur Maseth. Son nom de sith vient d'un mot sith "d'maseth" qui veut dire Rancor. En effet, il avait la constitution d'un massassi. Il était grand. Il avoisinait les 2 m70 et arborait des excroissances sur les coudes et les genous. Il avait une peau rouge foncé et ses yeux était jaunes brillant. Malgrès son apparence, il était éxtrémement intelligents et c'était un traditionaliste radical. Pour lui seul les siths au sang purs pouvaient vivre libre les autres étaient des esclaves aux services des siths. Ces pensées lui valut de nombreux ennemis, notamment Darth Malgus. Lorsque sa vie fut trop menacé, il vola les recherches sur les traditions des siths au sang pur du maitre de Malgus, Darth Vindican et s'enfuit avec une jeune acolyte sith de sang pur du nom de Alien'a vers les désert arides de Korriban, loin de l'académie sith et de l'Empire ou il donna naissance à Valendria. Il mourra 7 ans après la naissance de sa fille.

Alien'a Antares:
C'était la mère de Valendria, une jeune sith de sang pur avec une peau violet foncé. Elle avait l'air frèle pour une sith au sang pur et mesurait 2m de haut. Elle ne maitrisait pas bien la force car le départ précipité de Vish'zku'ar avait coupé sa formation. Cependant durant son exil, elle apprit l'ancienne magie sith, et pouvait donc se défendre. Elle excellait dans la création d'objet enchanté. Elle portait à son poignet un bracelet en dents de limace k'lor qu'elle légua à son enfant lors de sa naissance. Sa vie s'éteindra 7 ans après la naissance de Valendria dans les mêms conditions que son amants, mais ce sera expliqué en temps voulus


L'enfance de Valendria


Né de Vish'zku'ar et de Alien'a, Valendria naquit dans une petite battisse au creux d'une falaise construite par ses parents dans le désert. Ses 6 premières années de vie furent heureuses, les seules nuages dans son bonheur était la dureté de son père qui aspirait à avoir un enfant avec un corps parfait. Il voulait une descendance au sommet des autres espèces et même au sommet des autres siths au sang pur. Cependant, sa mère était son soutien moral pour résister aux durs entraînements aussi bien morales que physiques du père. Elle appris a marcher à 10 mois et commença à apprendre la magie sith de sa mère dès qu'elle sut parler, c'est à dire à l'âge de 1 ans et demi. Elle apprit la langue sith avant le basic pour facilité l’utilisation de la magie sith.
Lors de son sixième anniversaire, sa mère tomba enceinte une deuxième fois. Son père avec l'accord de sa mère lui imposa l’ultime épreuve. Survivre dans le désert, seule, jusqu'à la naissance du nouvelle enfant. Ainsi elle fut conduite dehors et lâchée dans la nature.
Le premier mois Valendria resta aux abords de la maison, pensant que c'était juste une mauvaise blague de ses parents et qu'ils allaient la récupérer bientôt. Cependant le besoin d'eau et de nourriture devint de plus en plus urgent, et elle dut bouger pour survivre.
Grâce à l'entrainement de son père et de sa mère, elle put tuer des limaces k'lor et des tuk'atas pour survivre et usa de sort complexe pour trouver de l'eau. Valendria ne put réellement utuliser la force car son père ne lui avait pas enseigné comment la maitriser.
Enfin à la fin du dixième mois, Valendria se tenait droite au milieu du désert, de la peau de tuk'atas comme vêtement et entama son chemin de retour. Deux mois et demis de voyage se sont écoulé lorsqu'elle revit la maison de ses parents. Après un an d'absence elle était prête à voir l'enfant qui était son frère ou sa sœur et ses parents. Cependant, au loin elle vit une colonne d'homme vêtu d'une armure noire et rouge qui s'approchait de la maison.
Elle descendit la falaise pour voir les hommes tué ses parents et emmener la nouvelle-née loin de sa sœur.
Valendria resta dans la maison quelques jours, puis décida de suivre les hommes armées pour en apprendre plus sur eux.
Elle rassembla les affaires présentes dans la maison qui pourrait lui servir, notamment les recherches de Darth Vindican volés par son père. Puis partit dans la direction qu'indiqua les traces de pas...


Dernière édition par Trahyss le Dim 31 Jan - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://trahyssblade.forumactif.org
Trahyss
Maître de guilde
Maître de guilde
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 08/11/2015

Feuille de personnage
Nom du personnage: Trahyss Jaddne Arren Bammahr

MessageSujet: Re: Archives de La Lame de Trahyss   Lun 9 Nov - 17:53

(Ecrit Par Télénias)

Télënias Draconis.

Né d'une union entre un Zabrak et une Humaine, il fut vendu comme esclave dès son plus jeune âge, et amené dans un village de Sang Pur sur Korriban. Quelques années passent, et Télënias s'enfuit un beau jour, laissant un message clair sur un rocher, écrit avec son propre sang. "Un jour, je me vengerai".
S'en suit un long voyage dans le désert, seul. Il sera trouvé par un ancien Darth, qui reste solitaire et éloigné. Sentant la haine crée par le désir de vengeance, et sa sensibilité, bien que légère, à la force, le Darth le prendra pour apprenti. Télënias a alors 13 ans.

Les années passent. Télënias a 24 ans. Lui et son Maître, Darth Draconis, sont envoyés sur un croiseur prototype, qui doit être déplacé afin d'être finalisé. Durant le trajet, le croiseur est attaqué par la République, et un combat s'engage entre Télënias, son Maître, et 3 Jedi.
L'un des Jedi fait une erreur, ce qui permet à Télënias de lui porter un coup fatal. Cependant, l'un des 2 Jedi restants l'envoie valser contre un débris, le laissant pour mort, un morceau de métal transperçant son corps.

Au réveil, Télënias trouve son Maître mort. Il s'enfuit à bord d'une capsule de sauvetage, qui se crashera sur Korriban.
Il sera là bas soigné, et reprendra tout l'enseignement Sith à l'Académie, en guise de rééducation.
Après quelques semaines, Télënias repart, et rencontre sur Dromund Kaas un Seigneur Sith de Sang Pur, qu'il abattra de sang froid.
Cet acte lui vaudra le titre de Seigneur, qu'il possède toujours aujourd'hui.
Télënias a actuellement 31 ans, et porte désormais le nom de Télënias Draconis, en hommage au Darth qui lui a tout enseigné et qui l'a sauvé du désert.

D'un naturel calme, Télënias reste cependant parfois très impulsif, et reste relativement incontrôlable lorsque dans une colère noire. Il ne recule devant rien pour ses objectifs, et est de nature changeante. Il peut aussi bien être très doux, comme impitoyable la seconde suivante. De plus, il a un certain sens des valeurs, et fais le maximum pour les respecter.
De par son passé, il hait les esclavagistes, ainsi que les Sith Sang Pur.
Revenir en haut Aller en bas
http://trahyssblade.forumactif.org
Trahyss
Maître de guilde
Maître de guilde
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 08/11/2015

Feuille de personnage
Nom du personnage: Trahyss Jaddne Arren Bammahr

MessageSujet: Re: Archives de La Lame de Trahyss   Lun 9 Nov - 17:56

(Ecrit par Ace'of'spades)

NOM : Ace'of'spades PRENOM : Of (usuellement Ace) FAMILLE NATALE : Ace FAMILLE ADOPTIVE : Spades
RACE : Chiss
LIEU DE NAISSANCE : Avidich dans les régions inconnues

D'un père officier, au sein de la phalange coloniale d'Avidich surveillant et protégeant la dite colonie et d'une mère conservatrice attachée a la grande bibliothèque expéditionnaire de csilla.
Of (Ace) fut élevé au regard d'une discipline rigide. Les récits des textes fondamentaux Chiss ont bercés sa plus tendre enfance, aussi bien ceux législatifs, culturels,que dans les domaines de la science physique et naturelle; Ils ne firent places qu'aux exercices de renforcement mental et physique.

A 12 ans il s’apprête à servir ,comme le stipule la loi en vigueur, au sein de la phalange coloniale de sa planète natale afin de recevoir un minimum de formation militaire pour être prêt à défendre le peuple Chiss le cas échéant
. Cependant la famille ACE, pensant surement à juste titre que OF (Ace) avait déjà acquis bien plus que ce que pouvais lui apporter cette incorporation, pris la décision de l'envoyer sur la planète RHIGAR au sein de l'académie militaire Chiss.

Sans surprise il fut un brillant cadet et bien que major de sa promotion à l'issu de sa 4ème année d'instruction générale il fit le choix au grand étonnement de ses professeurs de continuer son cursus au sein de la branche "forces terrestres" au lieu de la prestigieuse branche de la Flotte de Défense Expansionniste ou se précipitaient le fleuron des étudiants.

de nouveau OF(Ace) excella en son sein et sortie de ses 3 autres années d'instruction spécifique avec les spécifications suivantes :

- Technique avancée de survie en milieu hostile : * jungle
* désert
* montagnes et climat T° négatives
* Urbain
- Techniques avancées de premier secours en situation d'engagement de combat.

- Technique avancées de reconnaissance en milieu hostile

- brevet de sniper

- Techniques relationnelles, diplomatiques et morpho-psychologiques.

- Stage de formation aux fonctions de sous officier.

AFFECTATIONS DEPUIS SA SORTIE DE L'ACADEMIE MILITAIRE :

* XXII ème groupe de réserve
* VII groupe de soutien secteur La Redoute
* Peloton de reconnaissance avancée
* Ier groupe de soutien en charge de la protection de Csilla.

NB :

Depuis son affectation sur Csilla, passe le plus clair de son temps libre à compulser et assister aux differents congrès, expositions et cours magistraux de la grande bibliothèque expéditionnaire. A déjà obtenue un diplôme supérieur d'ethnologie galactique ainsi que le diplôme " l'histoire des arts et des civilisations."
Revenir en haut Aller en bas
http://trahyssblade.forumactif.org
 
Archives de La Lame de Trahyss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Renouveau] - Les Archives d'Amakna
» WoW : Archives
» [Limousin La Marche] Archives de presse AAP
» La lame du ven... euh sang !!!
» la lame djinn, comment ça marche?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Consortium Kreyss :: Holothèque :: HISTOIRE DE LA GUILDE-
Sauter vers: